Top 10 des citations de Bouddha

 Top 10 des citations de Bouddha

 

1. « Chaque matin nous renaissons à nouveau. Ce que nous faisons aujourd’hui est ce que qui importe le plus. » Bouddha

buddha_citations_Motivation_1

2. « Ce que nous sommes est le résultat de ce que nous avons pensé. » Bouddha

buddha_citations_Motivation_2

3. « Considère celui qui te fait voir tes défauts comme s’il te montrait un trésor. Attache-toi au sage qui réprouve tes fautes. En vérité, c’est un bien et non un mal de fréquenter un tel homme. » Bouddha

buddha_citations_Motivation_3

4. « Ne demeure pas dans le passé, ne rêve pas du futur, concentre ton esprit sur le moment présent. » Bouddha 

buddha_citations_Motivation_4

5. « Rester en colère, c’est comme saisir un charbon ardent avec l’intention de le jeter sur quelqu’un ; c’est vous qui vous brûlez.  » Bouddha

buddha_citations_Motivation_5

6. « Si tu ne trouves pas d’ami sage, prêt à cheminer avec toi, résolu, constant, marche seul, comme un roi après une conquête ou un éléphant dans la forêt. » Bouddha

buddha_citations_Motivation_6

7. « Il n’existe rien de constant si ce n’est le changement. » Bouddha

buddha_citations_Motivation_7

8. « La vigilance est le chemin du royaume immortel. La négligence est celui qui conduit à la mort. » Bouddha

buddha_citations_Motivation_8

9. « La patience est la plus grande des prières. » Bouddhabuddha_citations_Motivation_10

10. « Celui qui est le maître de lui-même est plus grand que celui qui est le maître du monde. » Bouddha

buddha_citations_Motivation_10

Né à Lumbini (Népal) en -563 ; Mort à Kushinagar (Inde) en -480

Gautama Siddhartha, connu sous le nom de Bouddha ou l' »Éveillé », est un chef spirituel et le fondateur du bouddhisme. Il naît au VIe siècle av. J.-C. dans la région du Teraï, au sud du Népal. Lumbini, son lieu de naissance, est classé au patrimoine mondial de l’Unesco et constitue un des quatre lieux saints du bouddhisme.
Fils du roi Shuddhodana, il naît dans une forêt sacrée et sa mère meurt une semaine après sa naissance. À l’âge de 16 ans, il épouse la princesse Yasodhara. Son éducation et son instruction se font dans le respect de l’hindouisme, loin de la souffrance et de la misère qui existent derrière les portes du palais familial.

Âgé de 29 ans, il découvre la pauvreté et réalise, en entrant en contact avec des personnes de la rue, à quel point la vie qu’il mène diffère de celle du peuple. Il décide de renoncer à la vie de palais et se tourne vers l’ascétisme. Avec l’aide de grands maîtres, il pratique les austérités puis se concentre sur la méditation pour comprendre le monde.

À l’âge de 35 ans, il va s’asseoir sous un figuier (pipal) et promet de ne pas partir avant d’avoir atteint la vérité ultime. Malgré les interventions de Mara, le démon de la mort, qui essaie de l’empêcher d’atteindre son but, il poursuit sa méditation et accède à l’éveil.

Bouddha affirme alors comprendre la nature et les causes de la souffrance humaine, tout en insistant sur le fait qu’il n’est ni un dieu ni un messager. À travers son premier sermon appelé « Mise en mouvement de la roue de la loi », il révèle les quatre nobles vérités grâce auxquelles on peut accéder à la vérité universelle. Ces quatre nobles vérités sont les fondements du bouddhisme.

Pour Bouddha, les pensées et les émotions sont à l’origine de la souffrance des hommes et la méditation permet d’y mettre un terme. Il passe la deuxième moitié de sa vie à voyager et à enseigner sa pratique. Source L’internaute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *