Roger Bannister: l’homme de l’impossible – Succès et motivation

succès réussite motivation

Roger Bannister: l’homme de l’impossible

Impossible, un mot qu’on nous a tellement répété qu’on finit par ne plus savoir ce qui est possible de ce qu’il ne l’est pas. Ce mot est devenu un réflexe à l’écoute de nouvelles idées ou de nouveaux projets. Impossible c’est le mot que tu risques d’entendre si tu proposes quelque chose de nouveau ou si tu mets en danger le statut quo.

Jusqu’à l’année 1954 la communauté scientifique était unanime sur le fait qu’il est impossible de courir un mile en moins de 4 minutes. Les experts croyaient que le corps humain n’est pas capable physiquement d’une telle performance. Il était même considéré comme dangereux de tenter une telle chose.

Ça nous rappelle d’autres épisodes de l’histoire de l’humanité ou on croyait que la terre était plate ou encore que le soleil tournait autour de la terre. LOL

Cette croyance a changé le 6 mai 1954 le jour ou Roger Bannister a couru un mile en 3min59.

Roger Bannister vient d’une famille de classe moyenne. Il voulait étudier la médecine mais il a abandonné l’idée car il savait que ses parents ne pouvaient pas pu lui payer les frais universitaires.

Il a découvert ensuite qu’il avait un talent pour la course à pieds. Avec son talent et aussi beaucoup d’entraînements, il a réussi à décrocher une bourse d’études pour l’université d’oxford.

En plus de ses études, il a continué ses entrainements et a été sélectionné pour les jeux olympiques de 1952 où il a échoué à décrocher une médaille. Cet échec l’a dégoûté du sport et il a hésité a abandonné pendant plusieurs mois. Il a finalement décidé de prouver la lui-même et a tout le monde de quoi il était capable. Il a décidé d’utiliser cet échec et cette humiliation en sa faveur pour repousser ses limites.

Le record du mile n’a pas bougé depuis 1940. Certains docteurs disaient qu’il était impossible de courir un mile en moins de 4 minutes. Ils disaient qu’en plus d’être impossible, il était dangereux de tente d’aller aussi vite.

Mais ça, sans compter sur Roger Bannister. Il avait une idée en tête. Il voulait changer les choses, il n’était pas fan du statu quo, il avait envie de prouver à tout le monde que l’impossible n’existe pas. Il s’est mis à s’entrainer 1/2h par jour en faisant que des entraînements courts mais intenses.

Ce qui différenciait Roger Bannister des autres coureurs n’était ni son physique, ni ses entraînements, ni son régime alimentaire. Ce qui le différencier des autres coureurs étaient ses croyances. Il croyait être capable de réaliser son exploit pendant une période où tout le monde pensait que c’était impossible. Il se voyait en train de l’achever. Il visualisait sa victoire. Sa croyance est son secret.

Le matin du 6 mai 1954, les conditions n’étaient pas idéales, il faisait froid, la piste était mouillée mais Roger Bannister savait au fond de lui-même que ce jour-là était le sien et il l’a fait. Il a fini la course en 3:59. Ce jour-là, le monde de la course à pieds et du sport en général a été secoué. Un seul homme, avec une idée et surtout une vision a réussi a marqué l’histoire.

Il n’a pas écouté les experts, il n’a pas écouté les gens autour de lui qui disaient que son idée était impossible. Il a cru en lui et il s’est battu pour la réaliser. C’était un type ordinaire et vient d’une famille ordinaire. Roger Bannister a prouvé que le jour où tu vas arrêter de croire que quelque chose est impossible, il devient possible.

Roger Bannister a changé l’histoire et tu peux le faire aussi.

Si tu es sérieux par rapport à ton succès, abonne toi à la chaine : je clique pour m’abonner à la chaine.

1 Commentaire

  1. Pingback: La vérité sur l'échec - Comment utiliser l'échec pour réussir?! Succès et motivation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *