MES TECHNIQUES DE MOTIVATION POUR LE SPORT

Cet article s’inscrit dans la continuité des 2 autres articles suivants, mes 5 techniques de motivation et mes techniques pour une motivation illimitée.

Dans cet article, je partage avec vous mes stratégies pour avoir une motivation continue et illimitée afin de réaliser vos objectifs sportifs.

Combien de fois, vous vous êtes dit:
– Ça y est, cette fois c’est la bonne, je vais me mettre au sport sérieusement.
– Stop les conneries, je me mets au sport à fond!
– C’est décidé, plus de sortie, plus de kebab, plus d’apéro, je me reprends en main!

…et résultat des courses, une ou deux semaines plus tard, vous avez tout arrêté et vous avez repris les vieilles habitudes comme si rien ne s’était passé.

Je vous parle de tout ça, car j’ai vécu cette expérience plusieurs fois dans le passé. A chaque reprise, j’essayais d’aller encore plus fort pour rattraper le retard mais en fait c’était l’ERREUR qu’il fallait absolument éviter.

J’ai tiré des leçons des ces expériences ratées, je vous raconte ici comment j’ai mis en place une stratégie, en 6 points clés, qui me permet désormais de garder la motivation, d’avoir une activité physique régulière et surtout de prendre du plaisir à faire du sport. Voici mes techniques de motivation pour le sport.

1. Définissez un objectif

Dans la vie, le travail ou le sport, il n’y a pas de motivation sans objectif. C’est vraiment la base pour rester motivé. Prenez le temps pour bien définir votre objectif.

Pourquoi faîtes-vous du sport? Quel est votre rêve? Cherchez-vous à perdre du poids? A devenir plus musclé? Voulez-vous faire un marathon? Devenir golfeur professionnel?

objectif-sport

Votre objectif doit être quantifiable ou mesurable si possible. Voici quelques exemples:

– Objectif A: j’aimerais bien me mettre à courir.
Objectif A amélioré: j’aimerais bien courir au moins 10km par semaine. Ou J’aimerais bien courir 10km en moins d’une heure.
– Objectif B: j’aimerais perdre du poids.
Objectif B amélioré: J’aimerais bien perdre 1kg par semaine.

 

2. Prenez du plaisir

C’est très bateau ou simpliste comme point mais ce détail est super important. Le sport que vous pratiquez, ou que vous êtes sur le point de choisir, doit être en ligne avec votre objectif. Il doit surtout vous procurer une sensation de plaisir.
Vous serez beaucoup plus motivé pour sortir de chez vous et aller le pratiquer.

Prenons l’exemple des objectifs A et B vus précédemment. Si cette personne se met à courir parce qu’elle aime la course à pied c’est parfait. Mais imaginons cette même personne ayant comme objectif de perdre du poids n’a aucun intérêt dans la course à pied, ça va être beaucoup plus dur pour elle de rester motivé et d’ atteindre son objectif. Il y a d’autres sports qui pourraient être plus adaptés à la perte de poids et qui peuvent lui plaire.

L’idéal serait de pratiquer un sport qui vous passionne et qui est en adéquation avec votre objectif. Très souvent, les 2 vont ensembles.sport-plaisir-rpm

Pour ma part, j’ai découvert le RPM, il y a 3 ans, un cours de vélo collectif. En 45min, j’écoute de la musique, je fais du vélo et je travaille mon cardio. Je faisais 3 séances par semaine entre midi et 14h. Je suis même devenu accro à ce sport. C’était le sport idéal pour préparer le marathon surtout après une entorse du genou.
Maintenant à Sydney, je continue à en faire mais sans un coach. Je crée moi même mes séances avec la musique de mon choix. Je partagerai mes playlists avec vous prochainement.

3. Faire un planning

J’ai toujours été contre les plannings. Avant pour moi planning rimait avec routine. Je ne voulais pas avoir des semaines qui se ressemblaient par peur de m’ennuyer. J’ai bien changé d’avis sur cette question.

Définir un planning le dimanche soir pour la semaine à venir est le meilleur moyen d’atteindre son objectif. Le planning est très utile aussi pour éviter les « imprévus ». Vous savez ces soirées, restos ou autre tentations joliment proposées par les collègues ou amis à la dernière minute.planing-sport

Je ne dis pas qu’il faut refuser toutes les propositions qu’on vous fait, mais si vous avez un objectif, il faut se donner les moyens pour l’atteindre. Par exemple, vous pouvez d’abord filer faire votre séance prévue au programme de la semaine et ensuite rejoindre vos amis. Si vous ne pouvez pas, décalez votre séance au lendemain matin par exemple. Mais il faut que ça reste des exceptions!

En d’autre termes, faire un planning c’est s’assurer d’avoir une discipline.

4. Faites des checkpoint

Ça y est, vous êtes lancés!
Vous avez un objectif. c’est cool!
Vous prenez votre pied à pratiquer votre activité sportive. C’est génial!
Vous définissez un plan d’entrainement solide le dimanche soir. C’est magique!

checkpoint-objectif

Les semaines se suivent et se ressemblent pour la plupart. Comment se repérer? Comment savoir ou vous vous situez par rapport à votre objectif? Etes-vous sur la bonne voie?

Pour répondre à toutes ces questions, rien ne vaut un contrôle régulier, comme la visite annuel chez le dentiste. Personnellement, j’en fais un par semaine, généralement le week-end.

Ces points de contrôles sont très importants pour 2 raisons principales:

1. C’est une excellente source de motivation car ils vous permettent de visualiser vos progrès / résultats. Votre objectif ne sera plus un rêve lointain mais une réalité qui se rapproche.
Votre poids diminue, votre performance sur 10km s’améliore, vous avez un tour de bras qui n’arrête plus d’augmenter semaine après semaine.
2. Ils vous donnent des repères et des indications pour adapter votre stratégie. Si par exemple les résultats ne sont pas ceux espérés, vous allez chercher à adapter votre plan d’entrainement, votre alimentation, la durée de votre sommeil…

5. Célébrez les résultats

Comme vous allez effectuer des contrôles régulièrement, le meilleur moyen de se remotiver après avoir atteint un palier est de le célébrer. Personnellement, je préfère célébrer les petits paliers car ça m’aide à me remotiver pour les prochains.

La célébration ne veut pas forcément dire détruire tout ce que vous avez mis tant de mal à construire. sport-plaisir-motivationJe ne vous demande pas de sortir en boîte 3 soirs d’affilés pour fêter les 2min gagnées sur 10km ou le 2cm de tour de bras. Ici on parle d’un potentiel repas au resto, une raclette entre amis…

Votre célébration sera en fonction de votre activité sportive.
Quelqu’un qui fait de la musculation n’aura surement pas les mêmes envies que quelqu’un qui joue au golf par exemple. Parler d’un cheat meal à un golfeur n’a pas de sens.

6. Avoir un partenaire

Je rajoute ce point car il est utile dans le cas de plusieurs personnes qui m’entourent. J’entends souvent autour de moi « ah j’arrive pas à aller courir car j’ai personne avec qui le faire » ou « j’ai arrêté la salle de sport car mon pote a changé de ville »…

Avoir un partenaire peut aider certaines personnes à se bouger et aller faire du sport. Si c’est votre cas, partez à la recherche d’un coéquipier. Des sites comme OVS ou MeetUp proposent ce genre de mise en relation.partenaire-sport-motivation

N’hésitez pas à partagez votre objectif avec cette personne.

Personnellement, je préfère faire du sport seul, quand je ne fais pas un sport collectif bien sûr. Je préfère courir seul ou aller à la salle de sport seul. Je profite de ces moments pour réfléchir à mes projets ou simplement faire le vide. Quand vous faites 45min de vélo à 170 pulsation/min en moyenne, vous n’avez pas le temps de penser à grand chose.

 

Pour résumer

Je ne prétends pas détenir la vérité. Ces conseils marchent sur moi et ont donné des résultats, c’est pour cette raison que je les partage avec vous. J’ai pu courir un marathon, j’ai amélioré mon cardio, je suis plus en forme que jamais. Je pense même à devenir coach sportif.

 

J’espère que ces quelques lignes vous (re)donneront envie d’atteindre votre objectif et devenir meilleur.
N’hésitez pas à partager avec moi vos techniques et me dire ce que vous pensez de cet article dans les commentaires.

3 Commentaires

  1. Pingback: Entrainement Type de Tiger Woods - Partenaire-Motivation

  2. Pingback: 5 leçons tirées de l'armée à appliquer dans la vie privée - Partenaire-Motivation

  3. Pingback: Ce que le sport a changé dans ma vie - Partenaire-Motivation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *